Loading...

Racing news

Tour Auto Optic 2000, 6 Stratos au départ!

Tour Auto Optic 2000, 6 Stratos au départ!


La Lancia Stratos a certes remporté de nombreux rallyes et 3 titres de champion du monde des rallyes cependant sa première grande victoire internationale fut celle remportée au Tour Auto 1973 du 14 au 22 septembre avec Munari et Manucci.

Le lancement du site LanciaStratos.com coïncidant avec le départ du Tour Auto 2014 ou 6 Lancia Stratos seront au départ, (Althani/Roux, Puccinelli/Lindsay, Leroy-Fleuriot/Cothenet, Comas/de Sadeleer, Schwarz/Bühler, France/France) nous vous proposons en exclusivité des documents d’assistance de 1973 ou l’on comprend mieux l’ambition et la motivation du département course Lancia.

Lancia Stratos - Tour Auto

Ces documents montrent la qualité de l’organisation de Reparto Corse, la planification des changements de rapports de boite de vitesse entre les spéciales et les circuits, qui nécessitent seulement 12 minutes grâce à une astucieuse cascade de pignon sur le côté.


En premier lieu Cesare Fiorio a du s’affranchir d’une déclaration attestant de la demande l’homologation groupe 4 en cours et donc de l’intégration de la Stratos en catégorie Groupe 5 pré série. Les 4 victoires suivantes de la Stratos au Tour Auto signées Bernard Darniche en 1975, 1977, 1979 et 1980 le seront avec une voiture homologuée en groupe 4, indifféremment avec le capot avant circuit (73-75) ou avec le capot rallye.

Homologation Lancia Stratos Tour Auto

En effet, pour relancer l’intérêt de l’épreuve, les organisateurs autorisent l’engagement d’une catégorie ‘Groupe 5 TA’, incluant les Lancia Stratos, pas encore homologuées en groupe 4, et les Ligier JS2. La formule fait recette, l’édition 73 est un succès.

La Ligier de Chasseuil est la plus rapide, mais un incident technique sur le circuit de Charade, lors de la première étape, lui fait perdre 43 minutes et toute chance de victoire. L’autre Ligier de Larrousse mène ensuite avant de casser sa chaîne de distribution. La première place se joue alors entre la Porsche de Ballot-Léna et la Stratos de Munari, qui prend le dessus lors des épreuves sur route et emporte la course. Une panne d’embrayage dans la dernière étape prive ‘Ballot’ de sa seconde place.

77 équipages au départ, 32 à l’arrivée.


5 étapes soit environ 5 500 kms, avec 17 épreuves de classement

1. Nice – Clermont-Ferrand (environ 665 km), comprenant 3 épreuves chronométrées : col du Turini (23 km), col de la Couillole (17 km) et circuit de Charade (161,1 km) Rapport BV et pneux Tour Auto Lancia Stratos
2. Clermont-Ferrand – Lille (environ 1 435 km), comprenant 4 épreuves chronométrées : circuit de Dijon-Prénois (132 km), Ballon d’Alsace (8,85 km), côte de Rainkopf (18 km) et circuit de Croix-en-Ternois (76 km) Rapports bv et pneux Tour Auto Lancia Stratos
3. Lille – Albi (environ 1 260 km), comprenant 3 épreuves chronométrées : circuit de Rouen-Les Essarts (137,5 km), circuit Bugatti (110,55 km) et circuit d’Albi (90,9 km) Rapports BV et pneux Lancia Stratos
4. Albi – Biarritz (environ 426 km), comprenant 2 épreuves chronométrées : circuit de Nogaro (80 km) et Bois de Saint-Pée (21,5 km)

5. Biarritz – Nice (environ 1 714 km), comprenant 5 épreuves chronométrées: col du Soulor (8 km), col du Tourmalet (11 km), circuit de Montjuich (57 km), côte du Moulinon (38 km) et circuit Paul-Ricard (145,25 km)


Au classement général final:

5. Sandro Munari – Mario Mannucci (Lancia Stratos);
6. Jacques Alméras – Serge Mas (Porsche Carrera);
7. Dominique Thiry – Jacques Henry (Porsche Carrera);
8. Thierry Sabine – Jean Delannoy (Porsche Carrera);
9. Claude Haldi – Miloud Khalfi (Porsche Carrera);
10. Jean Vinatier – Jacques Jaubert (De Tomaso Pantera).